Tout ce qu'on ne s'est jamais dit, de Céleste NG

Publié le par Alice

Tout ce qu'on ne s'est jamais dit, de Céleste NG

Lydia est morte. La seule enfant aux yeux bleus de cette famille métis dont le père est un fils d'immigré chinois.

L'histoire se passe dans les années 70, dans une banlieue américaine où la différence de couleur de peau, ou d'origine ethnique n'est pas commune. Malgré les diplômes du père, il ne pourra jamais enseigner à Harvard. Quant à la mère, qui a pour ambition de ne pas ressembler à sa propre mère, dévouée aux tâches domestiques et à "l'art de tenir sa maison", son objectif est de devenir femme médecin malgré les préjugés et obstacles. Malheureusement ce plan de carrière sera définitivement abandonné au profit d'une première grossesse, d'une seconde et enfin d'une troisième et dernière grossesse.

D'enquête au sens traditionnel, vous n'en trouverez pas dans ce roman, en revanche, l'auteur vous emmène vers une enquête psychologique : une introspection familiale qui déconstruit la manière dont chacun s'est bâti.

Les identités des trois enfants tout comme celles des parents sont intrinsèquement liées et imbriquées dans leur relation aux autres, que l'Autre représente la société (le regard porté sur l'immigré, la femme carriériste...)  ou la famille qui par le pouvoir des figures d'attachement que sont les parents, peut mettre un poids bien trop grand sur les épaules de sa progéniture.

N'attendez pas un polar car à mesure que la lecture du livre se fait, le lecteur n'a plus de doutes à propos des causes de la mort de Lydia. Pourtant à mesure que les personnages prennent plus de profondeur, la prise de conscience de leur part de responsabilité se fait plus aiguë.

Chacun se bat avec ses souffrances, ses deuils et aspirations impossibles ; la jalousie n'a pas de place. Ici il est question de l'identité de soi face à l'autre.

Cette oeuvre est différente et particulièrement réussie, d'autant plus qu'il s'agit d'un premier roman où le regard sociologique éclaire particulièrement la psychologie des personnages.

 

J'ai lu ce livre dans le cadre du Prix Relay des voyageurs (une sélection de quatre romans reçus grâce à Babelio) et pour lesquels nous sommes tous invités à voter.

Tout ce qu'on ne s'est jamais dit, de Céleste Ng

Editions Sonatines, 2016.

Publié dans Thriller, Roman, Prix Relay

Commenter cet article