Poulets grillés, de Sophie HENAFF

Publié le par Alice

Poulets grillés, de Sophie HENAFF

Un nouveau service, bien loin du 36 quai des Orfèvres voit le jour : celui des "poulets grillés", entendez par là, ceux qu'on met au placard pour mieux faire briller les résultats des équipes 100% compétentes. Leur Chef? Anne Capestan, une commissaire à la carrière brillante, fulgurante mais éphémère à cause d'une gâchette un peu facile.

Cette équipe de bras cassés, tous plus différents les uns que les autres, traîne sa réputation et sa carrière comme un poids. Pourtant, il y a encore cette même envie de faire justice, cette foi en la mission, et puis, pourquoi ne pas tirer avantage de cette liberté sans moyens, de cette absence d'obligation de résultats?

Poulets grillés, c'est un polar qui a tout d'un scénario réussi : on voit les personnages, on les imagine, ils sont drôles, les situations et relations amusent tout autant qu'elles rendent les personnages attachants.

Bien sûr que c'est l'histoire du perdant qui se retrouve gagnant, et il ne peut en être autrement.

 

Evidemment, ces trop vite jugés sont de chouettes personnages ; ils ont tous bien plus d'humanité que la totalité des commissaires du 36, et puis on peut parier que ceux qui n'ont pas encore de circonstances atténuantes en auront dans le second tome qui vient de paraître.

 

" Mais on est là pour quoi, au juste? Si on ne peut même pas aider. Pourquoi créer notre unité?

- Pour tous vous rassembler, je vous l'ai déjà expliqué, ne m'obligez pas à devenir plus précis..., fit-il en chassant l'air d'un geste excédé.

- Si, je veux bien.

- Capestan, on vous a mis dans le même bocal parce qu'il fallait vous isoler. Vous êtes ingérables et, plus particulièrement, in-dé-si-ra-bles. Je ne veux pas de vous au milieu d'une enquête officielle.

- Vous noircissez les portraits, on n'a rien d'effroyable, protesta Capestan avant que le souvenir de son propre palmarès ne l'oblige à rectifier le tir.

- Pour mon cas, je le concède, ajouta-t-elle. Mais les autres ne sont...

- Vous êtes là uniquement parce qu'on ne peut pas vous révoquer ! coupa Buron en martelant chaque syllabe. Ca va rentrer? On vous paye pour jouer aux dominos ou tricoter. Demandez à Evrard de vous apprendre la belote et fichez-moi la paix une bonne fois pour toutes, commissaire."

 

Publié dans Polar

Commenter cet article