La bible de néon, John Kennedy TOOLE

Publié le par Alice

La bible de néon, John Kennedy TOOLE

Premier roman écrit par John Kennedy Toole (à 16 ans) - sa bibliographie en compte deux - et publié à titre posthume.

Il ne me laissera pas le souvenir impérissable de La conjuration des imbéciles, mais c'est tout de même un sacré bouquin. L'histoire se passe aux Etats-Unis dans les années 40 et David, est élevé par ses deux parents. Quand sa tante ronde et fantasque Mae vient vivre chez eux, l'Amérique puritaine et aveuglée par le fanatisme religieux, rejettera la famille, les poussant à s'installer dans une maison délabrée, dans les hauteurs de la ville.

La mort du père parti "à la guerre" aura raison de la santé mentale de la mère. David grandit, devient un jeune homme, naïf mais pourtant farouchement en révolte contre la foi bien pensante incarnée par le pasteur et sa femme intolérants.

Quand sa tante quitte la ville, laissant David seul avec sa mère, son destin prend une autre tournure...

J'ai lu ce roman un peu ennuyée, pas passionnée mais la chute m'a réservé une belle surprise, comme si la totalité de l'histoire y trouvait son sens.

 

" Je commençais à être fatigué de ce que le pasteur appelait "chrétien". Tout ce qu'il faisait était chrétien, et les gens de son église le croyaient, en plus. S'il volait un livre qui ne lui plaisait pas à la bibliothèque, s'il imposait à la station de radio de n'émettre qu'une partie de la journée le dimanche, s'il forçait quelqu'un à entrer à l'hospice de l'Etat, il qualifiait ça de chrétien. Je n'avais pas eu une éducation religieuse très poussée, et je n'étais jamais allé à l'école du dimanche parce que nous n'appartenions plus à l'église quand j'avais eu l'âge d'y aller, mais il me semblait savoir ce que cela voulait dire de croire en Jésus-Christ, et cela n'avait rien à voir avec la moirié des choses que faisait le pasteur."

Publié dans Roman

Commenter cet article