Joie, de Clara MAGNANI

Publié le par Alice

Joie, de Clara MAGNANI

Gigi était un cinéaste italien reconnu, âgé et vivant une grande histoire d'amour, un "mature love" avec Clara, une journaliste. Pourtant volage, il devient amoureux fou à leur seconde rencontre.
Il écrit leur histoire, une histoire qu'elle aurait poursuivi ensuite, mais il est mort avant d'avoir pu lui faire lire.
Cette histoire pourrait être celle dont on rêve tous, sans entraves (malgré leurs statuts d'homme et femme mariés), avec la liberté d'aimer follement, comme pour la dernière fois.
Giangiacomo est fantasque, c'est un artiste aux multiples vies, aux centaines d'anecdotes qui fascinent la journaliste.
A son tour, elle rédigera ce roman inachevé/inachevable, nuançant l'exaltation de son cher disparu, par pudeur sûrement, puisque le destinataire ce sera Elvira, la fille de Gigi qui le lira.
C'est une belle histoire avec les nuages d'un passé familial tragique (l'oeuvre inachevée? celle qui hante la carrière du cinéaste?)
L'écriture est douce et épurée, comme cette énergie que l'on met à aimer une dernière fois.

 

" Comment vous faire sentir cette plénitude dont je ne me rappelle pas avoir eu conscience à votre âge? Les histoire d'amour, on en parle au début et à la fin. Mais on ne raconte jamais le milieu. C'est pourtant très beau cette poésie du milieu. Ce sentiment de plein. Tout est là. Tout va bien.
Ne rien attendre, ne rien espérer. Etre dans le présent et le savourer. Accepter que ça se termine."
 
 
 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article