Dans le jardin de l'ogre, de Leïla SLIMANI

Publié le par Alice

Dans le jardin de l'ogre, de Leïla SLIMANI

Avec la même écriture froide et analytique que Chanson douce, Leïla Slimani prend de la distance avec son personnage, Adèle, pour mieux l'observer, elle et son obsession pour les conquêtes et l'excitation sexuelle qui précède, et dans laquelle elle s'engouffre vainement, sans cesse.
Un cas psychiatrique? c'est une addiction morbide dont Adèle est victime, au mépris de sa vie familiale.
Un roman que j'ai lu d'une traite, fascinée, dégoûtée par ces corps qui en perdent leur sensualité, ces corps utilisés.
 

Commenter cet article