Les chaussures italiennes, de Henning MANKELL

Publié le par Alice

Les chaussures italiennes, de Henning MANKELL

Le narrateur vit seul sur une île du Nord, avec son chien et son chat. Cela fait plus d'une dizaine d 'années qu'il a décidé de s'exiler suite à une faute professionnelle. Ce chirurgien, fils unique issu d'une famille très modeste, n'a personne au monde, n'a pas su aimer, n'a pas su s'attacher.

Comme pour ne pas oublier qu'il est toujours vivant, il creuse son trou dans la glace chaque matin, s'immerge dedans avant de retrouver la chaleur de sa maison.

Quand arrive, précédée par son déambulateur, son amour de jeunesse, qu'il a lâchement abandonnée, la vie s'ouvre à nouveau à lui. Il prend conscience de ce temps qui passe, inexorablement, ce temps qu'il a cru arrêter, seul sur son île.
C'est un très beau roman nostalgique et pourtant plein d'espoir.

"J'ai vu ma vie.
J'étais parvenu à ce point de l'existence. Il restait peut-être un ou deux carrefours en perspective, mais pas beaucoup plus. Et pas beaucoup de temps."

Publié dans Roman

Commenter cet article