Mon premier Henning MANKELL, Daisy Sisters

Publié le par Alice

Mon premier Henning MANKELL, Daisy Sisters

Suède, été 41. Elna croyant trouver la liberté, reviendra enceinte de ce périple amical. A l'époque on mourait d'avorter, et même le viol n'excusait pas le statut de mère célibataire.

16 ans plus tard, ce sera Elna, sa fille, qui partira à la quête de sa propre vie. Mais échappe-t-on à sa condition de femme, à cette espèce de fatalité? et qu'en est-il de la liberté individuelle face au pouvoir d'une société patriarcale où la maternité agit comme une entrave aux amibitions personnelles?

Les hommes dans ce roman semblent les seuls autorisés à avoir les moyens de leurs ambitions, bien loin de l'idée que les femmes se font de la vie.

 

Un très beau roman sur la condition des femmes de milieux ouvriers, sur les rêves de jeunesse qui se confrontent à la violence de la réalité et des relations hommes /femmes.

 

" Rien ne s'est déroulé selon ses prévisions. Mais est-ce fatalement un mal? Elle a vingt ans, elle attend son deuxième enfant, elle est mariée à un homme qui ne boit pas, qui aime son fils  et qui est heureux de devenir père à nouveau. Voudrait-elle changer de vie ? Contre quoi ? Avoir un travail stressat à l'usine Algot? Aspirer  frénétiquement à s'en sortir ? Se trouver dans une voiture qui tourne autour d'une place vide ? Elle ne sait pas. Elle est mariée, elle a un enfant, bientôt deux. Elle ne peut pas revenir en arrière. Sa vie est ce qu'elle est.

Et pourtant.

Au fond d'elle, un sentiment la ronge, résiste, refuse de renoncer;"

Publié dans Roman

Commenter cet article