Quoi qu'il arrive, de Laura BARNETT

Publié le par Alice

Quoi qu'il arrive, de Laura BARNETT

Editions Les Escales, 2015.

Ce roman, c'est une histoire d'amour avec des "si" : et si ils ne s'étaient pas aimés ce soir, et s'ils n'avaient pas décidé de se revoir, et la vie ne leur avait jamais offert le bon timing?

Et si finalement il n'y avait pas de bon moment pour se rencontrer?

Trois possibilités pour deux mêmes protagonistes qui se rencontrent, un matin de 58, alors qu'Eva chute de vélo...

Dans la première version, le coup de foudre est immédiat et Jim et Eva, à la suite de cette chute, ne se quitteront plus. Vie famille, réussite professionnelle unilatérale, enfants... mais aussi trahisons et séparation.

Dans la seconde possibilité de l'histoire, ils passeront leur vie à se croiser, rarement, tout en éprouvant une attirance et un lien particuliers l'un pour l'autre. La vie leur permettra-t-elle de se retrouver, un jour?

Et enfin, une autre version leur permet de se retrouver au milieu de leur vie, alors qu'ils ont déjà été mariés et ont eu des enfants. Recomposer avec des enfants, des conjoints quittés...

Le récit alterne entre ces trois versions, chapitre par chapitre. Quelquefois on s'y perd un peu parce qu'évidemment, quel que soit le choix que le narrateur effectuera, les trajectoires seront différentes et il ne faut pas se perdre non plus dans les personnages secondaires.

Pourtant, on retrouvera avec plaisir l'une ou l'autre version, comme une possibilité qui apparaît alors, dans sa construction, comme évidente. Il faut être un peu sentimental et romantique pour aimer ce livre, mais il faut aussi croire en le destin, comme si une part de notre vie (et surtout de nos rencontres) était tracée et qu'il suffit d'un hasard pour modifier le cours de notre histoire.

Quoiqu'il arrive est un roman plus profond qu'il n'y parait, l'histoire questionne également sur la parentalité, la filiation mais aussi sur l'accompagnement dans la maladie, la mort. Ce n'est pas une comédie romantique, la gravité est là, parce que finalement la légereté n'est-elle pas qu'une partie d'une sentiment amoureux?

 

J'ai lu ce livre dans le cadre du Prix Relay des voyageurs (une sélection de quatre romans reçus grâce à Babelio) et pour lesquels nous sommes tous invités à voter.

Publié dans Prix Relay, Roman

Commenter cet article

Estellecalim 20/05/2016 15:37

ça a l'air drôlement sympa cette histoire enchassée l'une dans l'autre ! Je le note :)