Prête à tout, de Joyce Maynard

Publié le par Alice

Prête à tout, de Joyce Maynard

Présentation éditeur :

Suzanne Stone ressemble à ces filles trop parfaites des magazines. Elle a tout pour être heureuse: elle est jeune, belle, mariée à un homme qui la vénère, installée dans une jolie maison. Mais Suzanne n'est pas une poupée. Elle veut davantage, bien davantage...
Isolée dans une petite ville de province, elle décide que la télévision sera son royaume: à force de conviction, elle obtient un poste dans la station locale. Bientôt, elle parvient à présenter le bulletin météo, puis, persuadée d'être vouée à un brillant avenir, réalise avec un brin de naïveté et beaucoup d'ardeur son premier reportage.
Qu'a donc encore de commun cette créature sculpturale descendue de l'olympe télévisuel avec son entourage, sa famille, son mari... Énigmatique, perverse, désireuse de balayer son passé d'un revers de main, la jeune femme va vite utiliser sa nouvelle aura à des fins meurtrières.
Et l'écran de télévision de se teinter couleur rouge sang...

 

Joyce Maynard, avec toujours le même talent de conteuse, dresse un portrait sans concession de l'Amérique : celle où on devient parent à 15 ans, celle où les viols en famille sont monnaie courante, et l'autre, celle des rêves que l'on peut concrétiser. Deux Amérique qui se confrontent, celle à qui les rêves ne sont pas permis et ceux qui fondent leur vie sur l'espoir de connaître la gloire, le pouvoir et la richesse.

Leurs intérêts ne seront bien évidemment jamais communs : l'obsession de Suzanne la rend totalement inhumaine, aucun acte, aucun mot n'a de sens sans public.

Le récit, mené par des narrateurs multiples, chacun protagoniste de l'histoire. Tous mettent en évidence le personnage de Suzanne, la racontent par le biais de ce qu'elle souhaite représenter pour eux, mais jamais pour ce qu'elle est vraiment.

Le sexe, l'ambition, l'argent : voilà ce qui meut les personnages. L'histoire est construite en spirale, l'étau se resserre sur les mensonges et manipulations de Suzanne, mais s'en rend-elle compte? 

Finalement, seul l'amour parental est aveugle, généreux et inconditionnel, même si dans la réalité, les manières de prendre soin de l'autre et de l'éduquer à la vie sont opposées.

Un livre glaçant, passionnant, révoltant, et à lire absolument, d'autant plus si vous ne connaissez pas Joyce Maynard.

Morceaux choisis

"Moi, ma théorie c'était : jamais faire croire qu'un miracle va se produire. C'est pas parce que vous soufflez toutes les bougies sur votre gâteau d'anniversaire que votre voeu va se réaliser. Jimmy a grandi en sachant que tous ces jouets qu'on voit dans les publicités à la télé, c'était pas pour lui, pas plus que ces jolies filles qu'ils font voir dans les magazines. Faut être réaliste. Si vous visez trop haut, ça fait encore plus mal quand vous retombez.

C'est pas la première fois que j'entends des gens faire allusion au milieu d'où vient mon fils. Toute sa vie les gens lui ont dit, d'une façon ou d'une autre, qu'il pouvait rien lui arriver de bien dans la vie, vu qu'il était pas né dans le bon environnement? C'est ça qu'on appelle un pays libre? Tout le monde a ses chances? Ah, me faites pas rire. Ce gamin, on aurait pu raconter l'histoire de sa vie quand il avait six ans. Comme disait le psychologue : compte tenu de son milieu, il pouvait que mal finir. Et si ça finit toujours mal, c'est à cause des gens qui répètent tout ça justement."

 

Postface de l'auteure:

"S'il y avait des caméras de télévision dans toutes les maisons, tout le temps, comme celles qu'ils ont dans les banques et dans les boutiques pour surveiller les voleurs, croyez-vous que les mères continueraient à crier après leurs enfants et les frapper? 

Tant que vous êtes à la télé, il y a toujours quelqu'un qui vous regarde. Si les gens pouvaient passer à la télé tout le temps, nul doute que la race humaine dans son ensemble s'en porterait beaucoup mieux. Cela pose un problème : si tout le monde passait à la télé, il n'y aurait plus personne pour la regarder."

 

Prête à tout, de Joyce MAYNARD

Editions Philippe Rey, mai 2015

Publié dans Polar, Roman

Commenter cet article

frannyz 12/03/2016 23:30

Bonsoir j'hésitais à l'acheter et je crois que je vais le faire...merci
Fran

Bellarya 25/02/2016 19:15

Sans aucune hésitation , convaincue par ta critique , j'ACHÉTE ...!!! Merci ...