L'Inconnue d'Antoine

Publié le par Alice

L'Inconnue d'Antoine

Quatrième de couverture

Fred Delmany, vieux routier du journalisme de province,  est contraint de partir en pré-retraite et ne supporte pas de ne plus faire partie du clan des « actifs ». Déchéance physique inéluctable, ennui quotidien, tout cela pèse d’un poids trop lourd pour Fred qui, pourtant, s’était promis de « lire enfin à satiété » une fois la retraite venue. Aujourd’hui, il n’a plus envie de rien, et le suicide de son pote Max, un ancien de la rubrique des sports, le laisse désemparé. En quittant le cimetière après l’enterrement, Fred pense à Antoine Blondin que Max adorait. Il décide alors de poursuivre un rituel qu’il a entamé ces derniers temps : abandonner des livres dans le square voisin et voir qui les emportera. Cette fois il dépose sur un banc L’Humeur vagabonde de Blondin et, peu après, une femme s’en empare. Or cette jeune femme est le portrait craché de Brigitte, un amour de jeunesse. Sur un coup de tête, Fred se met à la suivre… Il ne sait pas encore qu’elle va le conduire sur les chemins de l’enfer.
 

Fred très jeune retraité, survole sa vie, sans grande passion, sans grande histoire d'amour, sans grande occupation.
Ha si, il aime lire, tout particulièrement Antoine Blondin. Un jour, il laisse son livre sur un banc, une jeune femme le trouve, le feuillette. Intrigué par l'histoire de ce livre qui va se poursuivre sans lui, Fred décidé d'en laisser un second.
Du livre, sa curiosité se déplace vers Djamila, et sa soeur, deux jeunes femmes fort différentes qui jouent au théâtre.
Dès lors, sa vie deviendra bien remplie.


Un roman noir, avec une intrigue lente, qui peine à captiver. Tout se joue dans les cinquante dernières pages et l'univers de Fred qui se déconstruit offre bien (tardivement?) des rebondissements...

Philippe HUET, L'Inconnue d'Antoine

Editions RIvages/noir, 2004

 

Publié dans Polar

Commenter cet article