Nous serons des héros, de Brigitte GIRAUD

Publié le par Alice

Nous serons des héros, de Brigitte GIRAUD

Quatrième de couverture

"Les nuits où je ne dormais pas, j'ouvrais le velux et je m'installais sur le toit, j'étais le seul dans la cité à jouir de ce privilège, passer la nuit à la belle étoile, dans le plus grand secret. Le ciel était-il le même ici qu'au Portugal, les constellations étaient-elles visibles depuis la lucarne de la prison de Peniche où mon père avait été enfermé ?"

En ce début des années soixante-dix, Olivio et sa mère viennent de fuir la dictature portugaise. Ils s'installent dans une banlieue lyonnaise et emménagent bientôt chez Max, un rapatrié d'Algérien avec qui ils espèrent un nouveau départ. Alors que max accepte mal l'adolescent, Olivio se lie à Ahmed, un immigré algérien de son âge, auprès de qui il trouve tendresse et réconfort.

 

Ce roman est celui de la nostalgie, mais aussi de l'enfance perdue à jamais. Olivio quitte le Portugal alors qu'il vient d'avoir 8 ans, ce départ est politiquement lié à la mort de son père, enlevé par les hommes de la Pide.

La découverte d'un nouveau pays, d'une autre langue, culture, d'un climat plus hostile... et cet exil avec sa mère, ainsi qu'avec Oceano, ce chaton recueilli un jour de tempête, font de l'enfant un être sensible et secret.

Dans ce roman, beaucoup de thèmes sous-tendent à l'histoire d'Olivio : l'amitié, la naissance du désir, la famille recomposée, les exilés de la dictature portugaise... C'est une belle histoire dont la fin m'a laissé assez perplexe, comme si finalement, je ne sais pas vraiment ce que je croyais trouver, comme si l'intrigue ne m'avait pas suffisamment laissée passionnée pour que les dernières pages offrent une concrétisation, à moins que finalement ma frustration soit dûe au fait que j'aurais voulu voir grandir un peu plus Olivio.

C'est un roman dont j'aurais aimé que les personnages secondaires soient plus aboutis, peut-etre pour mieux anticiper ce qui pourrait se passer après, une fois que les pages se seront définitvement refermées...

Nous serons des héros, de Brigitte GIRAUD

Editions Stock, 2015

 

Commenter cet article