La maladroite, d'Alexandre SEURAT

Publié le par Alice

La maladroite, d'Alexandre SEURAT

Quatrième de couverture : Inspiré par un fait divers récent, le meurtre d'une enfant de huit ans par ses parents, La maladroite recompose par la fiction les monologues des témoins impuissants de son martyre, membres de la famille, enseignants, médecins, services sociaux, gendarmes? Un premier roman d'une lecture bouleversante, interrogeant les responsabilités de chacun dans ces tragédies de la maltraitance.

Ce roman de la rentrée, je le redoutais, parce que dès qu'il s'agit de maltraitance, d'enfance, je n'ai aucun recul et cela me bouleverse tant que j'en perds tout esprit critique. Or, point de larmes, point de misérabilisme dans ce récit dénué de toute émotion.

En effet, on le lit d'une traite, parce que finalement, au cours de ces pages, ce n'est qu'un énoncé de constats, un "roman chorale" sans roman, où les avis et aveux d'échecs se succèdent, qu'ils soient professionnels ou personnels.

C'est pathétique mais sans pathos, aucun lyrisme, la grand-mère n'a pas de prénom, chaque voix est définie par son lien avec la Maladroite, cette Diana (au prénom à la destinée tragique mais qui n'aura pas connu l'adulation de celle, si célèbre).

Mauvais départ? reproduction d'un triste schéma familial? on ne peut pas dire que le destin lui avait distribué les bonnes cartes. Des histoires qui débutent comme la sienne, malheureusement, il y en a des tas. Heureusement qu'elles se terminent toutes moins tragiquement.

Alors pourquoi ce roman ? pour dénoncer l'incurie des services sociaux ou judiciaires? les dysfonctionnements entre les différentes services administratifs? C'est en effet l'incompétence de leur coordination qui est largement mise en avant entre les lignes. Chacun a fait comme il pouvait, je n'ose imaginer la culpabilité de ceux qui ont pressenti, mais qui se sont sentis impuissants face à la rigidité et à la lenteur du système. 

En effet, il ne faut pas oublier, oui, il en va de la responsabilité collective d'être vigilant à ce que cela ne se reproduise pas. Toutefois, cela ne fait pas de La Maladroite un beau roman, un texte bien écrit et sensible. C'est froid, sans analyse, à la manière des minutes d'un procès, où le greffier prendrait note de tous les témoignages des proches. On n'y cherchera pas l'émotion mais le souci d'authencité, et, très honnêtement, ce n'est pas ce qui en fait la valeur d'une oeuvre littéraire selon moi.

 

"Avec elle, les mots paraissaient pris d'un tremblement, soit qu'elle se trompe sur leur sens, soit que ce soient les mots eux-mêmes qui ne convenaient pas à ce qu'elle voulait dire ou ne voulait pas dire. Et là-dessus, je ne parvenais pas à me faire une idée, je me sentais mal à l'aise, et j'avais l'impression que pour moi aussi les mots tremblaient maintenant, je ne savais plus lesquels utiliser."

 

http://rentreelitteraire.delivrer-des-livres.fr/2015/07/07/lancement-challenge-1-rentree-litteraire-2015/#comment-314

http://rentreelitteraire.delivrer-des-livres.fr/2015/07/07/lancement-challenge-1-rentree-litteraire-2015/#comment-314

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Estellecalim 17/09/2015 15:43

Je suis tout à fait d'accord avec toi ! La froideur, c'est vrai que ça lui évite de tomber dans le pathos, mais il n'y a pas non plus de sensibilité comme tu le dis, ou de nuance dans les personnages. Traiter un sujet de manière distancié n'empêche pas de le traiter littérairement, sinon on écrit un documentaire !

Ysaline 17/09/2015 03:31

Bonjour,

Merci pour le lien sur le challenge 1 rentrée littéraire, je en connaissais pas ce challenge.

N'est-ce pas bientôt qu'a lieu le "concours", dans lequel on peut postuler pour être membre d'un jury de lecteurs, avec le magazine Elle ? Vous y aviez fait allusion mais je ne me souviens plus des dates.

Cordialement.

Ysaline 17/09/2015 16:35

Merci pour les liens et dommage pour la date passée... Je croyais que c'était en septembre !

Cordialement.

Alice 17/09/2015 07:19

BOnjour Ysaline

c'est ici mais la date est passée : http://www.elle.fr/Loisirs/Livres/News/Et-si-vous-deveniez-juree-du-Grand-prix-des-Lectrices-2016-2928130

mais il y a ce prix aussi qui cherche des jjurés
https://www.facebook.com/EditionsPoints?sk=app_138778399475757&app_data=home

bonne journée !

krol 12/09/2015 19:52

C'est intéressant de lire un avis qui va à l'encontre des autres !