L'efficacité de Karine Giebel

Publié le par Alice

L'efficacité de Karine Giebel

Découverte avec Meurtres pour rédemption, j'ai poursuivi la lecture de cette auteure avec Juste une ombre puis avec Les Morsures de l'ombre.

Je crois que je la classerais dans la catégorie des Levy ou Musso (que je ne lis d'ailleurs pas). C'est un écrivain (une femme française) qui fait mouche à chaque fois. Efficace, voilà le mot avec lequel je qualifierais ses romans.

Sans prétention, ce n'est pas de la grande littérature qui fait cogiter des heures mais si vous aimez le suspens, si vous adorez lire des heures sans vous arrêtez, vivre le supplice de fermer un livre, ruez vous sur les romans de Karine GIEBEL.

Elle maitrise avec brio le suspens, la montée de la tension, sans complaisance face à la torture, à la violence. Elle malmène ses personnages qui, manifestement pourris apprennent à devenir humains au gré des souffrances qu'ils subissent.

Bien sûr, tous ne sont pas égaux, et mon préféré reste le premier lu avec un personnage hors du commun. Mais, des caractéristiques communes à ces ouvrages nous enferment entre les pages : il est question bien souvent d'oppression psychologique ou physique, on se sent comme des voyeurs, assistant impuissants au calvaire des personnages, presque mal à l'aise d'être devenus complices.

Pas de happy end. Dans aucun de ceux lus. Et ça j'aime tout particulièrement que la fin ne soit pas digne d'un film américain grand public.

Il parait que Purgatoire des innocents est absolument à lire. Je me garde quelques titres en réserve pour les prochaines longues vacances parce quà moi les petites nuits s'il est à la hauteur des commentaires élogieux que j'entends.

Publié dans Polar

Commenter cet article

monpetitchapitre 13/06/2015 10:09

Alors tu vois moi je vais arrêter Karine Giebel, parce que justement je trouve que c'est trop. J'avais commencé par Les morsures de l'ombre, que jp'avais plutot bien aimé, puis Purgatoire des innocents, dont tu parles, et là j'ai l'impression qu'on était dans la surenchère de l'horreur. Meme si comme toi j'apprécie que les fins qui ne sont pas tjs des happy end.
Je vais quand même lire Meurtres pour rédemption, parce que je l'ai dans ma Pal et qu'il paraît que c'est son meilleur, mais je m'arrêterais là.

Alice 14/06/2015 21:55

J'avais écrit ce post il y a quelques mois. Moi aussi, depuis j'ai arrêté de la lire. Elle m'a "gâché" des vacances, tant je me sentais oppressée !
Mais il faut lire Meurtres pour rédemption !